Gagner au Mans … Ca n’a pas de prix... !

 

 

 

Communiqué de Presse Hugo Carini n°06 – 25 septembre 2016
Trophée Formule 3 Classic, Historique Tour,
Circuit du Mans, 5ème Manche


On y est, nous sommes au Mans !
Bien arrivés sur ce circuit mythique le jeudi après midi.
L’émotion est forte…  l’histoire… le prestige…  tout y est.  C’est grandiose !
J’étais déjà très heureux d’être là et très fier de pouvoir dire que j’aurai roulé sur le circuit du Mans.

C’était le meeting le plus prestigieux avec le Paul Ricard.
La concurrence était au programme sur ce fabuleux circuit.
Des pilotes rapides avec beaucoup d’expérience  comme Fred Lajoux, David Caussanel et bien d’autres.



Vendredi :

Pour ma première sur ce circuit du Mans, je décide de participer à toutes les séances d’essais afin d’être prêt face à la concurrence.
J’enchaine les tours, je travaille secteur par secteur, je m’adapte au trafic intense et j’apprends.
Sur la première séance d’essais j’ai pu constater que le simulateur m’était d’une aide précieuse.
J’ai appliqué à 90% ce que j’ai appris lors de mes sessions simulateur chez Simumotion.
La séance s’est écourtée par le tonneau de mon ami Fred Lajoux.  C’est malheureusement  la fin du week-end pour Fred, le choc  a été violent,  ce sera un plaisir de le revoir le lendemain dans le paddock !
Il reviendra plus fort j’en suis persuadé.  

La séance deux et trois étaient intéressantes, j’ai réussi à enchainer quelques tours afin de nous fixer un chrono et travailler avec les acquisitions de données.

Les qualifications :

C’est maintenant qu’il faut tout donner.
On chausse les pneus neufs et on se dépêche de s’installer pour essayer de partir devant afin de ne pas être gêné.
Deuxième au début de la séance à 2 dixièmes, je parviens à faire le trou et la pole avec 8 dixièmes d’avance sur D.Caussanel.


Course 1 :

Sous une météo estivale, je prends un départ correcte mais pas aussi bon que celui que D.Caussanel.
Il passe en tête de la course au premier tour.  Je savais que je devais rester très proche, ne surtout pas faire d’erreurs !
 Déterminé, je passe à l’attaque et nous nous retrouvons à la même hauteur dans la ligne droite avant le S du chemin aux bœufs.
Je freine légèrement plus tard et retrouve la place de leader.
Je suis concentré, je ne fais pas d’erreurs.
A ce moment, je suis à 9 secondes d’avance mais un safety car va arrêter mon élan.
Au restart D.Caussanel se retrouve à ma hauteur mais partira en tête à queue au bout de la ligne droite. Il se retrouve derrière.
Je gagne la course une.

 Course 2 :

La météo est compliquée, la pluie ne demande qu’à tomber. Tout le team spécule.
En près grille, on hésite encore avec le choix des pneus mais il faut se décider, ca sera les secs.
Bonne pioche, la pluie ne tombera qu’après la course.
Mon départ est mieux qu’hier, je peux directement me placer en tête et commencer à attaquer pour m’écarter du peloton.
Je creuse l’écart mais là encore un safety car vient détruire toute mon avance.
Derrière moi  D.Caussanel est remonté de la 9ème à la 2ème place !
Le safety car sort de la piste, il reste un tour à tenir ! Caussanel est proche, très proche, l’erreur n’est pas permise et la défense est obligatoire.
Dans ma bulle, je fais le tour parfait et passe le drapeau à damier.
Je pense que la pression était plus importante pour mon team que pour moi, j’étais vraiment calme.
Victoire course deux.
Champagne sur le podium au Mans ! Un super week-end, un de plus …
Après calcul des points, je suis champion de la F3 Classic 2016.
Merci à tous, à mon écurie Hervé David Racing, à mon père, aux sponsors et partenaires.

MERCI !

Rendez vous pour la dernière course de la saison à Ledenon le 15/16 octobre.